Canal avec des barques encadré de maisons néerlandaises.

5 mots improbables venant du néerlandais

La majorité des mots français et anglais viennent du latin. On sait que quelques mots français viennent de l’arabe, ou du perse, mais peu savent que nous utilisons tous les jours des mots qui viennent du néerlandais ! Quels sont les mots français et anglais qui viennent des Pays-Bas et comment sont-ils arrivés là ?

1. Le pamplemousse. Ce mot vient du néerlandais pompelmoes (qui était un nom féminin, comme pour ceux qui le font pousser, d’ailleurs) est composé de pompel qui signifie « gros » et de limoes, le « citron ». Simple, efficace, délicieux saupoudré avec du sucre.

2. Santa Claus. Les hollandais (qui ont fondé New York, figurez-vous !!!) ont rapporté aux États-Unis la fête de la Saint Nicolas (fêtée le 6 décembre), et leur orthographe créative de son nom, Sinterklaas a donné Santa Claus. (Grands) enfants, bouchez-vous les oreilles, car le père Noël n’existe pas, c’est le clone de Saint Nicolas, qui s’est dédoublé quand des Pilgrims anglais ont découvert la culture hollandaise, ont décidé de changer la date et de couper le nom du vieux barbu généreux en deux. Vous ne me croyez pas ? Tout est ici !

3. La blague à tabac. Le mot blague ici vient du néerlandais. Les néerlandais appelaient balg quelque chose qui enveloppe autre chose (comme par exemple leurs sacs en jabot de pélican, oiseau maritime s’il en est…). Nos marins fumant la pipe, comme chacun sait, détournèrent ce mot de son premier usage pour désigner l’enveloppe en cuir protégeant leur tabac. Pourquoi l’Histoire n’a -t-elle pas voulu qu’on demande à la pause café une cigarette « parce qu’on a oublié son pélican à tabac » ?

Canal avec des barques encadré de maisons néerlandaises.
Ces mots qui nous viennent du néerlandais sans que l’on ne le sache. Image de Azhar J pour Unsplash.

4. Le cauchemar. En moyen néerlandais (l’ancêtre du néerlandais parlé entre le XIIe-XVIe siècle), le mot mare désignait un fantôme. Plus précisément un « fantôme qui provoque le cauchemar ». Pour ce qui est de « cauche- » au début du mot cauchemar, il vient de l’ancien français « cauchier » (pas très élégant) qui signifiait fouler, presser. Ce genre de rêves donne en effet l’impression de suffoquer. On retrouve le même diablotin, pardon, composant, dans l’anglais nightmare !


Merci de lire Le Détective des Mots

Découvrir 200+ étymologies surprenantes


5. Le thé. Des langues comme l’anglais, le français, l’espagnol et l’allemand ont pris le mot via le néerlandais sous la forme the, qui ont joué un grand rôle dans l’importation par voie maritime de ces feuilles. Tea et ses cousins viennent du malais teh qui vient lui-même d’un idéogramme chinois Amoy 茶, t’e, auquel un trait a été enlevé, altérant sa prononciation. Dans d’autres pays, le thé s’appelle chaï car les feuilles sont venues par un autre chemin que par la mer…


À découvrir aussi : 5 Expressions belges qui n’existent pas en France


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.