Poire, poireau : origine et définition

Vous vous demandez quelles sont les origines de la poire et du poireau ? Pourquoi leur orthographe se ressemble-t-elle autant ? Les mots « poire » et « poireau » ont-ils un lien étymologique ? Ne cherchez plus, les réponses à vos questions sont ici ! Vous apprendrez même les bienfaits de la consommation des poireaux.

Quel rapport y a-t-il entre les mots poire et poireau ?

J’étais tranquillement en train de lire un article sur l’autocueillette de fruits d’automne au Québec par la chouette rédactrice de la page Facebook Révision+Rédaction (oui, on est en été, et, oui, traverser l’Océan Atlantique prend 73 jours à la nage, sans compter les siestes à dos de lamantin et le temps de cuisson du café en cafetière italienne sur flotteurs), quand tout à coup l’autrice mentionne l’association inattendue en velouté d’un poireau avec une poire. Mon petit Gemini Cricket de l’étymologie n’a depuis cessé de me hanter avec l’épais mystère étymologique suivant.

Je renoue avec ma traditionnelle question absurde au premier abord : quel est le rapport entre l’empereur Néron et un poireau ?

Impossible de nier qu’il y a un air de ressemblance dans l’orthographe de poire et de poireau. Alors ? M. le Poireau nous cacherait-il un lien de parenté jusqu’ici caché avec Mme la Poire ?

Origine des mots poire et poireau : y a-t-il un lien ?

Origine des mots poire et poireau : y a-t-il un lien ?

Poire et poireau : des cousins éloignés ?

Regardons en latin si poire et poireau viennent du même mot (et ça rime).
Poire : pirum (latin classique), la poire
Poireau : pirrum (latin classique), le poireau

Pour les habitués du jeu des sept différences, la réponse est évidente. À une lettre près, on avait un seul et même mot. De fait, il y en a deux différents, qui voulaient dire « poire » et « poireau » respectivement. Une légère différence à l’écrit, dont je ne sais pas trop ce qu’elle donnerait à l’oral, sachant que l’application dictaphone n’existait pas encore à l’époque. (Je saurai quoi répondre à la question : Si vous pouviez remonter le temps, quelle est la première chose que vous feriez ? Demander à Cicéron de prononcer pirrum et pirum, bien sûr !

Leurs chemins se séparent : changement de genre pour la poire

En latin populaire, c’est-à-dire le latin des rues et pas celui des discours politiques au Sénat, pirum (poire) qui est neutre, est devenu pira, considéré comme féminin singulier (déclinaison en rosa, rosa, rosam pour les nostalgiques). Impossible désormais de confondre pira (poire) et pirrum (poireau), que ce soit à l’écrit ou à l’oral. Soulagement ! Sauf que…
Tout était bien clair et délimité entre le peuple des poires et celui des poireaux, quand le français a décidé de renverser la situation à nouveau.

Plot-twist : le poireau a rendez-vous avec la poire

La petite histoire du poireau

Le poireau a l’air inoffensif quand on le croise au supermarché, mais les cultivateurs de poireaux savent à quoi s’en tenir, quand ils sèment les graines de variétés de poireaux aux noms aussi troublants que le Furor, le Géant précoce, le Monstrueux d’Elbeuf ou encore le Gros long d’été 2 (-18, celui-là ?).
Nous savons tous les bienfaits présumés de la consommation de carottes : bonne vue, amabilité, caractère callipyge de la silhouette vue de derrière, etc.
Mais revenons-en à nos poireaux. Car les avantages gagnés à manger du poireau, eux, n’ont pas aussi bien survécu à l’épreuve du temps que ceux de la carotte. Et pourtant, ils valent le détour (et non, rien à voir avec les promesses contenues dans les noms de ses variétés).

Bienfaits de la consommation de poireau

Le poireau est supposé clarifier la voix ! Oui, oui, et cette astuce de grand-mère ne date pas d’hier. L’empereur Néron (oui, celui-là même qui a flambé Rome pour refaire les avenues, mais a oublié d’enlever les habitants avant (oui, bon, c’est pas prouvé, mais ça aurait été drôlement marrant !) ) en mangeait tellement dans ce but, qu’il a gagné au passage un super surnom. Les Romains ont une manie pour les surnoms, et pour tourner Néron en ridicule, ils n’ont rien trouvé de mieux que « porrophage » : mangeur de poireau. La grande classe. Mais comme Néron avait la voix bien claire, ses détracteurs ont dû avoir les oreilles qui sifflent lorsque ce ragot a fini par parvenir à ses impériales oreilles.

Le poireau change de nom, puis re-change de nom, puis…

Pira est devenu « poire », et le poireau est progressivement passé de pirrum à « porreau ». Pendant des siècles, poire et porreau ne se confondaient pas non plus. C’est qu’il nous reste un dernier plot twist. Les parisiens commencèrent un jour à dire « poireau ». Pourquoi ? On pense qu’ils ont sûrement été influencés par les sonorités du mot « poire ». Retour à la case départ ! L’air de famille est revenu. Décidément, ces deux-là étaient faits l’un pour l’autre, et rien n’a pu les séparer.

Conclusion

Non, la poire et le poireau n’ont pas d’origine commune. La populace latine a même accentué la différence entre les deux mots en changeant le genre de la poire, en vain, car quelques siècles plus tard, la lointaine ressemblance entre les deux mots a attiré le « porreau » du côté poiré de la force. Le poireau et la poire, une histoire de destin inséparable, bientôt dans le cinéma près de chez vous.

Pour aller plus loin, un article sur l’expression mystifiante « poire d’angoisse » et un autre sur le « porridge » arriveront bientôt, alors restez branchés !

L’essentiel en quelques points :

• poire vient du latin pirum (neutre), devenu en bas latin pira (féminin)
poireau vient du latin pirrum
pirrum (poireau) est devenu « porreau », puis « poireau » au fil du temps, influencé par la sonorité du mot poire.

Publicités

4 réflexions sur “Poire, poireau : origine et définition

  1. J’adore comment tu fais de l’étymologie à travers une sorte de petit récit (« Plot-twist : le poireau a rendez-vous avec la poire » ^^), ce qui rend le contenu moins « académique » mais non moins pertinent.

    J'aime

  2. Une enquête digne du célèbre enquêteur 🕵️‍♀️ homonyme, avec un petit ajout sympathique du pays de galles qui fêtes St David (David de Ménevie (° vers 500 – vers 589 ou 601), ou Dewi ou Divy, ou Evy, le 1er Mars avec son emblème fétiche Sa fête, le 1er mars, est fête nationale galloise. Le poireau est le symbole du saint, ainsi que la jonquille : les deux ont le même nom (cenhinen) en gallois.
    Merci pour cette enquête si détaillée et genrée 😉🌾🍐
    Signé: Un David

    J'aime

    • Coucou ! Qu’entends-je ? La jonquille et le poireau se disent pareil en gallois ? Mais même moi je n’aurais pas eu l’audace de faire un parallèle pareil ! A bientôt pour la suite de la saga Poire & Poireau 😀

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.