Bye, goodbye : origine et orthographe

Origine du mot goodbye

Goodbye, petit mot innocent que l’on apprend à l’âge où l’on commence à fréquenter les professeurs d’anglais. Mais en réalité, derrière ce petit mot, c’est l’omniprésence de Dieu qui se cache (rien que ça!).

Une orthographe qui a évolué

Il se trouve qu’en 1380 et des poussières, le mot goodbwye était la contraction de « God be with you » (on reconnaît god dans good, le « b » de be, le « w » de with et le ye de la forme archaïque de you : ye). On imagine que ce mot était très employée par les Anglais pressés, qui l’ont abrégé afin d’envoyer une missive urgente avant de se faire occire par un roturier très très énervé.


A lire aussi : L’origine de « pineapple », ou comment les anglais ont mélangé les ananas avec les pommes de pin


Goodbwye est devenu goodbye (l’orthographe a toujours évolué avec le temps, ce n’est pas nouveau !), le mot que nous connaissons.

D’où vient « bye » ?

Sans surprise, le mot « bye » vient de goodbye. Le début, good (qui signifie God, Dieu, pour rappel), est tombé, et la fin, bye (soit Be With You, être avec toi) suffit paradoxalement à exprimer l’idée d’au-revoir. Quand un mot est amputé de sa tête, on appelle cela une aphérèse.

aphérèse, n.f. phénomène linguistique de la famille des métaplasmes (et pas des cataplasmes, attention) où un mot perd des sons au début. Il est fréquent dans le langage courant (wesh). Exemple : autobus -> bus.

Le cas de « bye bye »

Une fois que la langue courante a amputé le début ou la fin d’un mot, il lui arrive par là-dessus de dédoubler ce qui a survécu au massacre. C’est le cas de bye bye, où ce qui a survécu de goodbye, soit bye, est répété pour créer un effet d’accentuation.

Goodbye cache une référence religieuse dans son étymologie. Jed Owen https://unsplash.com/photos/PpzBE1hWeGI
Goodbye a une étymologie religieuse. Jed Owen pour Unsplash.

A lire aussi : Le sandwich du comte de Sandwich : histoire d’un mot


Une époque sanglante

Le programme culturel médiéval était en effet varié : révolution paysanne, prise de la Tour de Londres, massacre de nobles, représailles sanglantes par ces derniers, &c. Remettre quelqu’un à Dieu était donc monnaie courante, car on ne savait jamais si la mort n’allait pas nous séparer brutalement.

Sources

https://www.etymonline.com/word/good-bye

2 réflexions sur “Bye, goodbye : origine et orthographe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.