L’origine incongrue du mot chauve-souris (Halloween spécial !)

Quelle est l’étymologie du mot « chauve-souris » ? De quelle langue ancienne vient ce mot ? Cet article répondra à ces questions.

Mais surtout, surtout, il répondra à la question du jour : pourquoi la « chauve-souris » est-elle « chauve » ?

D’où vient le mot « chauve-souris » ?

La « chauve-souris » vient d’un mélange inattendu celte-latin. Si je pouvais remonter le temps, je choisirais d’explorer l’époque juste avant la conquête romaine des peuples gaulois, et je ferai un dictionnaire de la langue celte. En effet, peu de mots celtes ont survécu en français, à part quelques raretés comme chemin et bouc. Alors découvrir un mot mi-latin, mi-celte, c’est l’équivalent d’une licorne étymologique !

Cet hybride date d’avant le VIIIe s., imaginez-vous que l’Empire Romain d’Occident s’est cassé la figure 400 ans plus tôt, et sans les gugusses en toge de l’Académie latine pour reprendre tout le monde à la moindre faute de grammaire ou erreur de prononciation. Ben le latin classique est passé par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Faites entrer la licorne

La reconstitution de l’ancêtre de la « chauve-souris » ressemble à ça : *kawa sorix, où sorix est le pluriel latin pour « souris », et *kawa, l’astérisque indique qu’on suppose que le mot ressemblait à ça, *kawa, donc, est le mot celte pour la… « chouette ».
Attendez… ça s’appelait UNE CHOUETTE-SOURIS ?!

Chauve-souris : poils ou plumes ?

Toujours d’après le Dictionnaire étymologique de la langue française de J. Picoche, le mot originel pour « chauve-souris » n’évoquerait pas du tout la calvitie de la chauve-souris. Son ancêtre *Kawa sorix signalerait les deux principales singularités de la chauve-souris, à savoir qu’on aurait vraiment dit une souris, sauf qu’elle vole (et non qu’elle a des plumes, hein) ! 

Vous serez peut-être intéressés de savoir que comme la chauve-souris est un mammifère, les femelles ont des tétons pour allaiter leurs petits. Et où se trouvent-ils ? SOUS LEUR AISSELLE. Fin du documentaire animalier, revenons-en à nos moutons à plumes.

Quand je dis que les mots d’origine celte se font rares, nos petites *kawa sorix n’y échapperont pas. Sous l’influence du mot latin calvus « chauve », *kawa sorix devient calvas sorices au VIIIe s. (bas latin).

A lire aussi : Origine du mot vampire, et l’histoire dramatique du premier vampire moderne

La partie celte de notre hybride a donc disparu. Et calvas sorices a eu tellement de succès qu’il a pris la place du mot latin qui avait jusque-là eu la préférence des romains. Mot dont vous n’avez certainement jamais entendu parler. Sauf si vous êtes étudiant en médecine.

L’ancien nom oublié de la chauve-souris

Avant de se faire traiter de tous les noms (chauve ! chouette !, c’est pas très gentil tout ça), la chauve-souris romaine s’appelait vespertilio. Et ce nom disait aussi quelque chose sur ses caractéristiques. En effet, vesper est le mot latin pour le « soir » ! Rien que par ce mot, on sait que la chauve-souris préfère l’obscurité pour sortir. Et le suffixe -ilio est un diminutif (le gros mot c’est hypocoristique) comme oiseau/oisillon ou brin/brindille. On obtient donc « le petit du soir » (vespertilio était en effet masculin).

Notre documentaire « la chauve-souris, cette superhéroïne » continue. Dans la famille des vespertilionidés, voici la femelle Minioptère de Schreibers . Lorsqu’elle est enceinte, la croissance de l’embryon s’arrête pendant l’hibernation, et recommence à grandir au printemps. Fou, non ?

Tout ça pour dire que le mot latin vespertilio a été repris par les médecins pour désigner un type de rougeur sur le visage, qui prend la forme d’ailes de chauve-souris (ce qui est un sublime exemple de paréidolie médicale, ce phénomène qui fait que l’on voit des formes dans les nuages !).

Ils ne sont pas les seuls à avoir trouvé bien pratique de piocher dans les mots latins oubliés, car certaines chauve-souris ont également reçu vespertilio comme nom savant.

L’essentiel en quelques points

  • « chauve-souris » vient du latin calvas sorices, lui-même sûrement du celte-latin *kawa sorices (reconstitution).
  • le mot latin classique (celui employé par les Romains) pour la chauve-souris est vespertilio, que l’on retrouve en médecine.
Halloween Special : l’origine du mot « chauve-souris ».

Sources

Dictionnaire étymologique de la langue française, Jacqueline Picoche, Le Robert, 2002
Cycadaceae Family, Boris Lariushin, 2013
http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/animaux/chauves_souris/vespertilionides/20071212-101859-397418/@@index.html
http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/animaux/chauves_souris/vespertilionides/20071212-142339-608079?pop:int=1
https://cnrtl.fr/etymologie/brindille
https://cnrtl.fr/etymologie/oisillon

7 réflexions sur “L’origine incongrue du mot chauve-souris (Halloween spécial !)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.