Livre sur une table avec une tasse et une couverture

Étymologie de barrir : L’autre néologisme de Flaubert qui n’a pas inventé que le bovarysme [Courrier des lecteurs #18]

Le Courrier des lecteurs, ce sont de vraies questions de lecteurs du blog avec de vrais morceaux de lecteurs dedans. Vous ne trouvez pas l’étymologie d’un mot ou vous avez envie de me lancer un défi étymologique ? Venez me poser votre question !

Une formidable lectrice du blog me demande quelle est l’étymologie du mot barrir, car elle trouve les sonorités du mot surprenantes. Saviez-vous que l’éléphant aurait pu s’appeler tout autrement ? Nous allons donc aussi découvrir cet autre nom qui est tombé dans l’oubli.

Définition de barrir

Ce verbe décrit le bruit qu’un éléphant produit pour exprimer quelque chose, mais comme je ne parle pas éléphant, je ne m’avancerai pas davantage.

Étymologie de barrir

Barrir est dérivé du latin barrus l’éléphant, qui est d’origine indienne. Les Romains avaient aussi le mot elephantus, qui pour sa part, est d’origine africaine.


Merci de lire Le Détective des Mots

Découvrir 200+ étymologies surprenantes


Comme en ancien français (la (ou plutôt les) ancêtres du français parlés de 750 à 1400 environ) le latin elephantus était devenu « olifant », le mot à sûrement été réorthographié plus tard grâce à son étymologie.

« Mais, mais, mais ! me direz-vous, les Romains appelaient les éléphants par deux noms et nous on en a qu’un ?!« 

Livre sur une table avec une tasse et une couverture
Chez les Romains, deux mots se faisaient concurrence pour désigner l’éléphant. Photo by Olesia Buyar on Unsplash

L’un des deux s’est fait aplatir lourdement, barrus, et seul éléphant a survécu jusqu’à aujourd’hui. Barrus est encore visible dans la langue française actuelle, notamment grâce au verbe « barrir », et au nom qui en est dérivé : barrissement.

Comme je ne peux pas m’empêcher, voici les origines du mot barrissement, parce qu’elles sont trop cool !

Bonus : histoire du mot barrissement

Avant 1863, on disait « j’entends les barrits des éléphants dans la savane ». Que s’est-il passé cette année-là pour que le mot barrit disparaisse et soit remplacé par barrissement ?


A lire aussi : Origine et étymologie du mot lampadaire


L’année 1863 est celle de la publication de Salammbô par Flaubert. Gustave Flaubert, né en 1821 et mort en 1880, avait une belle moustache. Flaubert décida que le mot « barrit » n’avait pas le standing suffisant pour aller avec sa moustache, et inventa le mot barrissement, qu’il fut le premier à employer dans Salammbô. Il signa la mort du mot masculin barrit, qui tomba en désuétude et mourut tout seul dans son coin, sans un cimetière des éléphants pour rappeler sa mémoire * musique mélodramatique *.


Sur le même sujet : Illunés : histoire du mot inventé par Arthur Rimbaud et jamais utilisé depuis


Si vous avez une question étymologique sans réponse, venez me la poser ici, je serai ravie de la lire !



Sources

SITES | https://www.cnrtl.fr/definition/barrir

LIVRES | Dictionnaire Historique de la langue française, Alain Rey, Le Robert, 2011

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.