L’étymologie du mot noise et son rapport avec Harry Potter

Pourquoi l’expression « chercher des noises » contient « noise » ?D’où vient le mot « noise » ? Pourquoi la plus petite pièce de monnaie dans Harry Potter s’appelle-t-elle ainsi ?

Connaissez-vous le mot anglais noise ? Auriez-vous dit qu’il venait du français ? Eh bien, si !

Le mot français « noise » est tombé en désuétude et n’est plus guère utilisé que dans l’expression « chercher des noises à quelqu’un » (c’est-à-dire « chercher querelle »). Les anglais ont emprunté le mot au XIIIème s. pour désigner un bruit fort ou un cri. Quel est le rapport entre le mot anglais et le mot français, alors ?

Une noise signifiait en français « bruit, tumulte » dès les premières attestations (en 1050) ! Le mot a ensuite développé un deuxième sens, celui de « querelle, dispute » (vers 1165). Faut dire qu’une querelle, c’est rarement discret…

Le mot « noise » a une origine trouble et mystérieuse. Certains avancent qu’il viendrait du latin noxia (délit, faute, crime).

Les « noises » apparaissent également dans une expression désuète toute mignonne : « chercher noises pour noisette », qui signifie donc « chercher des poux à quelqu’un pour pas grand chose » et a été relevée par un certain Randle Cotgrave (1565?-1634), lexicographe anglais et auteur d’un dictionnaire bilingue français-anglais (1611) plutôt novateur pour l’époque.

Par contre, je ne m’explique toujours pas pourquoi le traducteur français d’Harry Potter a choisi le mot « noise » pour remplacer l’anglais knut, la pièce de monnaie de la plus petite valeur dans le monde des sorciers… Affaire à suivre !

Mystère de l’apparition de noise dans Harry Potter, suite et fin :

Comme vous pourrez le voir dans les commentaires, le mystère de la traduction de « knut » par « noise » a déchaîné les passions (laissez-moi rêver !). Encore mieux, cette discussion a permis d’élucider la question !

Allons-y, le point commun entre « noise » et knut, c’est nut/noix. Coïncidence ? Non.

Dans une thèse sur les problèmes de traduction dans Harry Potter, et notamment les néologismes (ça existe, et ça tombe à pic !), on nous dit que la plus petite pièce de monnaie magique, knut, est un néologisme créé en prenant le mot nut et en changeant l’orthographe, en s’arrangeant pour que le néologisme se prononce pareil que le mot d’origine, ou presque. On en déduit que le traducteur français Jean-François Ménard serait parti du fait que le « k » de knut est muet, le rendant homophone avec nut, pour choisir sa traduction française, « noix » (mis au féminin pour une consonance plus médiévale ?). Mystère résolu…

Sauf qu’il y a un hic, car non seulement le « k » de knut se prononce, mais selon Pottermore, le site officiel du monde d’Harry Potter, knut se dit ainsi : kèï-nut (pourquoi ? Parce que J.K Rowling serait aller pêcher ce mot au Danemark). Donc le choix de « noise » ne fonctionne pas si bien que ça, car le knut danois n’a en fait rien à voir avec les noix… Dur, dur d’interpréter les intentions néologiques d’un auteur !

Pour la défense du traducteur, l’internet anglais pullule depuis peu d’articles culpabilisants du type « Vous avez toujours prononcé ce mot (knut) de travers ! Et il existe plusieurs autres néologismes de J.K Rowling qui suivent la même règle (changement orthographique + homophonie complète ou partielle). Les deux exemples les plus parlant sont Kreacher (l’elfe de maison de Sirius Black), qui est une retranscription phonétique du mot anglais creature, qui confère à cet elfe un coté plus fantasy, et le Knight bus (magicobus) où night (nuit) et knight (chevalier) se prononcent pareil, ce qui pour moi ajoute aux bus de nuits anglais une identité visuelle chevaleresque.

Bravo à Nicolas qui a eu le nez creux, et a trouvé l’Explication de cette traduction !

Pièces de monnaie sur une table et dans un bocal
Le mot noise dans Harry Potter évoque plus la noix que le bruit. Photo de Josh Appel sur Unsplash.

Dictionnaire franco-anglais de l’étymologie des mots magiques et origine des grands noms de la sorcellerie

Par Jasper Lipopette (aka Le Détective des mots avec une cape)

Partie I
Origine des grands noms de la sorcellerie

Chapitre 1: Bellatrix Lestrange
Chapitre 2 : Nagini
Chapitre 3 : Albus Dumbledore I
Chapitre 4 : Albus Dumbledore II
Chapitre 5 : Severus Rogue
Chapitre 6 : Newt Scamander
Chapitre 7 : Rubeus Hagrid

Partie II
Encyclopédie des animaux et plantes à l’étymologie fantastique

Chapitre 1 : Fumseck
Chapitre 2 : Le saule cogneur
Chapitre 3 : Le niffleur

Partie III
Manuel de métamorphose des noms de lieux magiques en langue anglaise et leurs origines

Chapitre 1 : Poudlard

Partie IV 
Aide à l’étude des acronymes, sigles et autres néologismes du monde des sorciers

Chapitre 1 : La noise

Sources

https://www.littre.org/definition/noise
https://www.etymonline.com/word/noise
http://www.theses.paris-sorbonne.fr/these.muuliez.pdf
https://www.pottermore.com/features/harry-potter-names-and-words-we-got-wrong-for-years
https://www.hp-lexicon.org/thing/knuts/

12 réflexions sur “L’étymologie du mot noise et son rapport avec Harry Potter

  1. Comme tu le fais toi-même, je viens à la défense du traducteur. On peut supposer qu’il n’avait pas accès à toutes les connaissances que nous avons aujourd’hui d’Harry Potter au moment où il a dû faire la traduction. Sinon, je trouve cette histoire fascinante!

    Aimé par 1 personne

  2. A mon avis la « noise » vient de la mauvaise prononciation de la « knut ». En effet pour beaucoup d’anglophone, le « k » du début est muet, bien que J. K. Rowling est précisé que la monnaie se prononçait en réalité « canut » (comme le nom d’un ancien roi dannois, parraît-il).

    Hors, si le « k » du début est muet, la monnaie se prononce donc « nut », autrement dit la noix. Ce qui pour une monnaie de faible valeur, a un peu de sens. Histoire de se distancier un peux de noix, le traducteur à dû choisir « noise ».

    Théorie intéressante qui mériterait une vérification auprès du traducteur, puisqu’on ne trouve pas cette erreur dans les autres langues. En Allemand et en Espagnol, ils ont réutilisés « knut » et en Italien ils ont utilisés « zellino » (un mot qui semble sorti de nul part ?).

    Aimé par 1 personne

    • Ooooh, super piste, ça pourrait bien être L’Explication !! Et d’ailleurs, en farfouillant sur la toile, j’ai trouvé une thèse de littérature sur les noms dans Harry Potter qui va carrément dans ce sens !! Je vais éditer mon article pour intégrer tout ça

      J'aime

  3. C’est juste une traduction à la noix ;-)) Merci pour cet article … lorsque j’allume mon ordi et que je vois qu’un nouvel article vient de naître je le lis avec délectation …. c’est ma tartine de knut-ella 😉

    Aimé par 1 personne

    • L’explication de ce choix de traduction n’est plus un mystère ! Et tu avais raison, c’était bien une traduction « à la noix »… 🌰 J’ai édité l’article ci-dessus pour rajouter le dénouement de cet imbroglio traductologique !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.