Le « Père Noël » tombe le masque

Un autre épisode de la série « Nowël Nowël » : les origines du père Noël ! (attention, lecteurs de moins de 8 ans, ou heureux propriétaires d’une paire de pantoufles rennes de Noël s’abstenir).

Première question : comment la frénésie autour de Jésus que nous avions mise en lumière dans le post précédent (par ici !) s’est-elle transformée en gros patapouf barbu et bedonnant ? Il se trouve que les anglais sont plus susceptibles de trouver la réponse que les français et les allemands, quelle injustice… En effet, le Père Noël s’appelle chez eux, entre autre, Santa Claus.

 « Porque ? » me direz-vous. « Porque Claus, et pas Johnny, ou Michael ? » Sortez la crème solaire et vos plus belles sandales, nous allons faire un tour en Turquie ! Bon en 270 c’était pas encore la Turquie, mais c’est pour nous donner une idée de combien le père Noël a perdu en bronzage en l’espace de 1700 ans…

Nicolas de Myre (qui habitait à… Myre), alias Saint Nicolas, avait pour habitude de laisser des sacs de dollars sur le pas de la porte des familles pauvres afin qu’elles puissent marier leurs filles grâce à cette dot inespérée.

Les hollandais (qui ont fondé New York !!!) ont rapporté aux États-Unis la fête de la Saint Nicolas (6 décembre), et leur orthographe créative de son nom, Sinterklaas a donné Santa Claus. Voilà pour l’inspiration du personnage, et le nom anglais.

Petite question subsidiaire : pourquoi est-il vêtu de rouge ? On sait que papa Noël est passé par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel (cf. les charmantes cartes postales vintages) avant de se décider pour le rouge.

Et la rumeur court que c’est une campagne de publicité de Coca-Cola qui aurait lancé la nouvelle mode du rouge. Je suis donc allée demander à Coca soi-même, et le site stipule bien qu’ils ne sont pas les premiers à avoir eu l’idée (ils citent fort justement Thomas Nast, dont je vous ai joint la superbe caricature ultra flippante), mais on leur accordera tout de même d’avoir grandement participé à répandre ce nouveau code du genre par-delà les 7 mers.

Pour conclure, notre fête de Noël actuelle est un joyeux mélange Coca-Turquie-Nicholas-Jésus-Pays-Bas… Santé !


💬 Pour commenter, c’est facile, il suffit d’indiquer un pseudo et de valider ! Pas besoin de renseigner d’e-mail ou de site web (sauf si vous voulez être averti quand quelqu’un répond à votre commentaire, par exemple si vous me posez une question !).

Père Noël, Santa Claus, origine, étymologie, histoire, explication

Le premier Père Noël rouge

sources:

image : ’Merry old Christmas’ de Thomas Nast (1881)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s