L’origine du mot abricot, une histoire torride

Avec le soleil et la pluie qui se succèdent au-dehors, les primevères dans les parterres et les petits oiseaux qui chantent, il est à nouveau temps de parler printemps, car l’hiver se termine.

Soleil qui va faire pousser les céréales, les légumes et les fruits de saison. Dont les abricots. Et ces derniers ont une étymologie très intéressante !

Figurez-vous que chez les romains, le mûrissement était considéré comme une cuisson faite par le soleil ! Une théorie croustillante, n’est-ce pas ?

Origine du mot abricot

« Faire cuire » se disait coquere, et quand un fruit mûrissait plus vite que les autres, on le disait praecox. Ce qui a donné « précoce » en français ! La grande question, c’est : est-ce que les Romains considéraient les coups de soleil comme le signe d’une cuisson trop rapide ?

❝Eh Caïus, vous n’auriez pas mis le thermostat un peu fort pour vos oreilles, par Jupiter ? ❞

— Reconstitution fictive, IVe s.

Bon, restons sérieux, la vrai question c’est…

Quel rapport entre un coup de soleil et un abricot ?

Sortez vos tablettes de cire et vos stylets, nous allons être en retard au cours suivant, « Les abricots à l’époque Romaine pour les nuls ». Vous en sortirez experts sur l’abricot à travers les siècles, l’évolution de son nom et surtout.

Abricots et verre de vin devant un chapeau et un journal.
L’origine du mot « abricot » a en réserve quelques faits étonnants sur la langue française. Image de Melnychuk Nataliya pour Unsplash.

Merci de lire Le Détective des Mots

Découvrir 200+ étymologies surprenantes


Parmi les abricots que les Romains faisaient pousser, il en existait une sorte qui mûrissait plus vite que les autres. Cela lui avait valu le petit nom de praecoquus, « le précoce ». Un nom pas si facile à assumer, quand on y pense… Les Romains avaient le surnom facile, il faut dire, Cicéron et sa tête de pois chiche immortalisés pour l’éternité peuvent en témoigner.

Le tour du monde de l’abricot

Première escale : le monde Arabe !

Et c’est là que les Arabes entrèrent dans la valse mondiale des abricots. Ils tentèrent d’emprunter le nom romain pour les abricots précoces, mais 1) ils le prononçaient barqouq (al barqouq avec l’article), et 2) ils l’utilisaient pour désigner tous les abricots sans distinction. C’était parti, le mot praecoquus allait faire le tour du monde et devenir méconnaissable.

Deuxième escale : l’Espagne, deux minutes d’arrêt

Les Arabes conquirent l’Espagne au VIIIe. s., et apportèrent dans leurs valises des abricotiers. Les Espagnols essayèrent à leur tour de comprendre le nom de ces fruits oranges et sucrés… ce qui donna albaricoque.

Troisième escale : la France, terminus

tout le monde descend !

Au XVIe. s., ce fut aux Français de découvrir les joies de la prononciation de ce mot voyageur, et de lui donner la forme francisée que nous lui connaissons : « abricot ».
Et pour finir, voici le clou du spectacle avec cette dernière révélation : les abricots venaient à l’origine de… Chine ! L’abricot, fruit international par excellence.

L’essentiel en quelques points

•   « précoce » vient de de praecox en latin : « cuit/ mûr en avance » ;
•   « abricot » vient du latin praecoquus, « celui qui est précoce », parce que les abricots mûrissaient plus vite que le reste.

Sources

Les Étymologies surprises, René Garrus, Belin, 2009
http://www.cnrtl.fr/definition/abricot

Une réflexion sur “L’origine du mot abricot, une histoire torride

  1. … je relève une petite erreur dans la chaîne de transmission mais qui n’a fondamentalement pas de réelle importance sur l’étymologie : si l’origine du mot est bien le latin ‘’praecoquum’’ par contre les Arabes empruntèrent le terme au bas grec (‘’praikókkion’’) car c’est par les Hellènes, qui avaient eux-mêmes ‘’récupéré’’ l’appellation du latin, que se fit le contact avec ce fruit —et l’étape grecque explique bien plus facilement l’aboutissement au ‘’al-barquq’’ arabe car le vocable grec étant accentué toniquement sur l’avant-dernière syllabe (–kók–), la dernière (–kion), atone, se prononçait très faiblement et ‘’est tombée’’ avec le passage à la langue arabe—, mais pour en revenir à l’ordre linguistique de la transmission toutes les documentations que j’ai consultées sont d’accord sur cette chaîne : latin => grec => arabe (puis portugais/espagnol les 2 sensiblement à la même époque/catalan un peu plus tard => français … , oui, il faut juste rectifier que sans qu’il y ait certitude absolue c’est ‘’probablement’’ par la langue catalane que le mot est entré dans le vocabulaire français, la logique géographique l’explique… quand on connaît un peu l’Histoire de l’Espagne, de la Catalogne et de cette région du sud de la France autrefois appelée ‘’Septimanie’’).

    Cela est bien, mais lorsqu’on sait que l’abricot fut ramené de Chine par ?… Alexandre le Grand, alors une énigme subsiste : comment les grecs appelaient ce fruit avant qu’il ne soit baptisé ‘’praecoquum’’ par les Romains ?

    Salutations.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.