L’étymologie sidérante de « galaxie »

L’autre jour, j’ai découvert un mot que je ne connaissais pas en me cherchant une nouvelle tisane. Le rayon était immense et mon hésitation absolue, au bout d’un moment, j’avais mes trois potentiels champions dans la main, et là, je regarde la liste des effets bénéfiques (à la croire chaque tisane, c’est de la potion magique). Sur l’une d’elle, on trouve le mystérieux, l’intimidant… « galactogène ». Hop, je dégaine mon dictionnaire en huit tomes portatif, et je vois « aliment qui stimule la lactation ». J’ai donc pensé que cette tisane ne me concernait pas. Vous aussi, vous pensez qu’elle ne vous concerne pas ? Détrompez-vous ! Car aujourd’hui, nous partons à la recherche du rapport entre une tisane anis, basilic, fenouil, et la station spatiale internationale.

Parce que quand on lit « galactogène », on se dit qu’il n’y a pas cent-mille mots qui commencent en gala-. D’après mes statistiques anticipatrices personnelles, 99.99% d’entre vous auront pensé à « galaxie », les 0.01% restant s’étant relevé d’un coup dans leur fauteuil en s’exclamant « galactogène… comme la pomme Royal Gala ?! ». Prévisible…

Il faut savoir que tout ça, c’est de la faute d’Héraclès. On avait déjà parlé de son impact négatif sur la dénomination de la classe des oranges, pamplemousses et autres hespérides, et Héraclès revient, cette fois-ci pour mettre le bazar dans la stratosphère (comme vous le voyez, son ambition n’a pas de limite). À une époque où le ciel n’arborait pas la caractéristique traînée d’étoiles communément appelée « Voie Lactée », Zeus séduisit Alcmène, la femme d’Amphitryon. Pour ce faire, il se fit simplement le sosie d’Amphitryon (trop facile quand on a suivi le cours « Métamorphose pour les nuls »…). D’ailleurs, « sosie » vient du nom de l’esclave d’Amphitryon, Sosie, duquel Hermès avait pris les traits pour filer un coup de main à son divin père (minute figure rhétorique : quand un nom propre se transforme en nom commun, on dit que c’est une antonomase). Que s’est-il passé, me direz-vous, pour que ce soit la performance en métamorphose d’Hermès qui soit retenue, et non celle de Zeus ? Figurez-vous qu’Amphitryon est devenu le terme pour désigner celui qui invite au restaurant, ou chez lui, ses amis à dîner (encore une antonomase !). Ce qu’on aura retenu de lui, c’est qu’il aura, une fois dans sa vie, été sans le savoir la plus mémorable des bonnes poires (non, je rigole, c’est en référence à un copieux repas qu’il offre, dans la pièce de Molière, aux officiers de son armée).

Amphitryon n’avait jamais eu l’occasion de poser la main sur Alcmène, qui avait posé une condition simple et facile : qu’il venge ses huit frères de leur mort injuste (facile, je vous l’avais bien dit). Quand il rentra un jour plus tôt que la date prévue en lui annonçant qu’il avait réussi à venger ses frères, Alcmène ne remarqua pas les petits éclairs qui lui sortaient des narines, et la situation pris un tour imprévu (hrm, hrm). De fait, Alcmène passa une nuit de trente-six heures (oui, oui) en compagnie de Zeus, sous les traits de son mari. Au matin, elle se demanda ce qu’il avait bu quand elle le trouva dans la cuisine, suant et surexcité, à lui dire qu’il avait réussi à la venger comme si c’était une nouveauté, et à lui raconter une seconde fois tous ses exploits par le menu (d’accord, le nom de son mari veut dire « fatigant », mais il y a des limites…). Neuf mois plus tard, Amphitryon se retrouvait papa d’un enfant à la procréation duquel il n’avait pas eu l’occasion de participer. Toute cette histoire donna bien du fil à retordre à leur thérapeute conjugale. Du côté de l’Olympe, ce ne fut pas glorieux non plus, Héra renifla à deux kilomètres l’odeur d’Alcmène sur le maillot de corps 100% coton de Zeus et promis de retrouver cet enfant avant de le réduire en bâtonnets de mikado.

Après quelques rebondissements, l’enfant — qui s’appelait Alcide à ce moment-là de l’histoire — se retrouva à téter le sein de son ennemie jurée, Héra, qui avait quand même déjà tenté de le faire tuer par un serpent dans son berceau, sans anticiper la force prodigieuse et précoce d’Alcide. La force de ses mâchoires n’avaient rien à envier à celle de ses mains, et Héra se fit réveiller par une sensation de succion  digne d’un aspirateur HE2528XO Air Force Extrême (« HE » du nom d’Héphaïstos, égérie de la marque, qui l’utilise pour aspirer le sol de sa forge divine). Héra tira de toutes ses forces sur la sangsue en langes, agrippée à sa poitrine, qui se détacha dans un grand « SMACK ! » capable de réveiller tout l’Olympe. De rage, elle le jeta loin d’elle, et une giclée de son lait divin zébra le ciel sur 100 000 000 kilomètres. Eh voilà, la Voie Lactée est née dans la simplicité et la discrétion. Au passage, les Thébains — charmants habitants de Thèbes — disent que c’est ce jour où Héra est devenue sa mère nourricière sans le vouloir, qu’Alcide a été rebaptisé Héraclès, et que c’est son lait divin qui a fait de lui la « gloire (clès) d’Héra ». J’en connais une qui n’a pas dû apprécier le changement de prénom… et un qui l’a senti passer.

Mais, me direz-vous, quel est le rapport avec cette tisane au fenouil ? Le mot « galaxie » vient tout droit du latin galaxias ( lui-même emprunté au grec γ α λ α ξ ι ́ α ς) : la Voie Lactée, et dans le cas de notre Galaxie, la première, c’est donc un synonyme dans le nom comme dans la définition de la Voie Lactée ! Il y a donc bien un rapport avec « galactogène », qui lui vient de gala, « lait », et gennan, « engendrer ». Au vu de ce mythe, on peut dire qu’Héraclès a un sacré effet galactogène. En conclusion : pas d’Héra, pas d’Héraclès ; pas d’Héraclès, pas de galaxie ; pas de galaxie, pas de tisane, CQFD.

Comme je suis un Détective des Mots qui aime les jeux de mots intersidéraux, quand je parlais de l’étymologie « sidérante » du mot galaxie, sachez que « sidérer » vient de sidera, « étoile » en latin (comme dans « sidéral » !). Parce que quand on est sidéré, c’est un peu comme si on s’était pris une étoile en pleine tête, non ?

L’essentiel en quelques points :

  • « galactogène » et « galaxie » viennent tous deux du grec gala, « le lait »
  • « galaxie » veut dire Voie Lactée en latin (à saisir : deux mots pour le prix d’un !)
  • depuis Molière, un « amphitryon » désigne celui qui règle l’addition
  • « sosie » vient de ce moment où Hermès a pris les traits de Sosie, l’esclave d’Amphitryon

Oyez, oyez ! Le 28 février 2019, le 2e numéro de la Newsletter Spéciale du Détective arrivera par le trou de la serrure de vos boîtes mails, alors inscrivez-vous ICI! pour découvrir son contenu avec des fun facts inédits, mes réflexions plus ou moins atypiques de lectrice, et bien d’autres choses…

1024px-Jacopo_Tintoretto_-_The_Origin_of_the_Milky_Way_-_Google_Art_Project

TintorettoZQEexGM2Z5VjLQ at Google Cultural Institute, zoom level maximum


💬 Je vous invite à écrire en commentaire ce que vous avez pensé de cet article 🙂 Pour commenter, c’est facile, il suffit de cliquer ci-dessous sur « laisser un message ». Ensuite, il n’y a plus qu’à indiquer un pseudo et valider ! Pas besoin de renseigner d’e-mail (sauf si vous voulez être averti quand quelqu’un répond à votre commentaire).

Mis à jour : le 31/08/19

Pour cet article, j’ai couru dans tous les sens par-là :
http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/comite/mythologie-expressions.htm
https://mythologica.fr/grec/alcmene.htm
https://mythologica.fr/grec/heracles2.htm
https://www.littre.org/definition/amphitryon
http://www.cnrtl.fr/etymologie/galaxie
https://demgol.units.it/pdf/demgol_fr.pdf

 

Publicités

4 réflexions sur “L’étymologie sidérante de « galaxie »

  1. Enfin! Même après avoir dans ma jeunesse travaillé au contrôle laitier, je connais l’origine de la « voie »!🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂🐂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s