Origine et histoire de l'insulte "moule à gaufre" dans Tintin

Espèce de moule à gaufres ! Origine et signification de l’insulte favorite du Capitaine Haddock | Les Grandes Épidémies de l’Histoire

Pourquoi le Capitaine Haddock traite-il les gens de moule à gaufres dans Tintin ? D’où vient cette insulte ? Remontons aux origines de la triste tournure que prit l’innocent gaufrier au détour d’une terrible pandémie.

L’an dernier, alors que le COVID-19 n’était qu’une anodine maladie exotique dans des contrées fort lointaines, j’ai résidé quelques mois à Bruxelles, où les street arts de personnages de bande-dessinées brisaient la monotonie de la grisaille et les exquises gaufres de chez Maison Dandoy composaient mes agapes hebdomadaires. Tintin, héros fictif national et la gaufre se rencontrent donc enfin dans un article sur une mystérieuse invective. Cet article relate la suite des aventures de mot gaufre, dont l’étymologie est expliquée dans mon post précédent.


Dans l’épisode précédent : Origine du mot gaufre : Étymologie et différences entre gaufre belge, liégeoise, française, suédoise…


Tintin et le moule à gaufres

Alors que le Capitaine Haddock se délècte de mots instruits aux consonnances amusantes, comme « anacoluthe », « coloquinte » ou encore « iconoclaste », ce nom d’oiseau qui contraste par sa simplicité est l’un de ses favoris. Pour preuve on retrouve « moule à gaufres » dans la plupart des volumes de la série : Le Crabe aux pinces d’or, Coke en Stock, Le Temple du Soleil, Le Secret de la licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge, Les 7 boules de cristal, L’Affaire Tournesol, Tintin au Tibet et Vol 714 pour Sydney.

La créativité d’Haddock nous fournit même des variantes croustillantes tel « concentré de moule à gaufres » ou des combinaisons avec une ou plusieurs autres de ses insultes préférées à l’instar de « bougre d’ectoplasme de moule à gaufres » ou encore l’inventive « bougre de phénomène de moule à gaufres de tonnerre de Brest ».

Mais comment l’honnête gaufrier a-t-il pu tomber si bas ? C’est le fait d’une terrible épidémie…

Bonne pioche ! Cet article est un épisode d’une série sur ce thème !


Mini-série sur les Grandes Épidémies de l’Histoire

Épisode 1 : Origine du mot quarantaine : Histoire de Mary Typhoid et la quarantaine la plus longue du monde
Bonus : Espèce de moule à gaufres ! Origine et signification de l’insulte favorite du Capitaine Haddock


Comment le moule à gaufre est devenu une insulte

Déli de faciès

Figurez-vous que cet objet innocent qu’est le gaufrier est devenu à une certaine époque une insulte vraiment pas sympa. Je dirais même plus, une insulte vraiment pas sympa du tout. On pourrait imaginer que cela vienne du côté peu intellectuel de l’objet, un peu comme la pelle ou la meule, soulignant ainsi le manque d’intelligence de celui auquel on le compare. Mais pas du tout !

En 2020, nous avons redécouvert en Occident la cruelle réalité des maladies infectieuses et des épidémies mortelles. Une réalité que nous avions oubliée depuis la dernière en date sous nos latitudes : le SIDA dans les années 80, et avant ça la grippe espagnole en 1916 dont on entend à nouveau beaucoup parler.

Alors que la variole faisait rage depuis le XVIème siècle en Occident, dans les années 1920 les malades comencèrent à être désignées par le nom péjoratif de « moule à gaufre(s) ». Pourquoi ? Il se trouve que les pustules caractéristiques de cette maladie laissaient des cicatrices indélébiles sur le corps et notamment le visage des rescapés. Les marques qu’elles laissent sont semblable aux creux dans le fer d’un gaufrier qui donne à la gaufre son motif quadrillé si reconnaissable. Et c’est de cette analogie insolite que nous vient le sens « vérolé » du moule à gaufre.

Mais les désastreuses aventures du gaufrier ne se sont pas arrêtées là !

Derniers articles

Une insulte à l’intelligence

Puis, l’expression s’est raccourcie par ellipse, et le seul mot « gaufre » suffit à insulter les varioleux, et plus généralement les idiots et les imbéciles. Eh oui, le moule à gaufre n’échappa pas au triste destin de la cruche et du balai, réduisant certains objets à leur hypothétique petit QI.

C’est ainsi que l’auteur Jean-Paul Toulet compare Juvénal, satiriste romain du Ier siècle après J.-C., à la délicieuse spécialité belge :

Comme disait cette gaufre de Juvénal —Jean-Paul Toulet, lettre à un ami, 1920

Quel toupet, Jean-Paul, enfin !

Juvénal et la variole ont en commun qu’on n’en entend rarement parler. Les épidémies de varioles, toujours confinées dans un oubli relatif, ont autrefois fait trembler le monde par leur mortalité terrifiante.

Origine et histoire de l’insulte « moule à gaufre » dans Tintin

Merci de lire Le Détective des Mots

Découvrir 200+ étymologies surprenantes


La grande terreur

La variole a aquis le titre de maladie la plus crainte au monde au XVIIIème-XIXème siècles et reçoit le surnom paradoxalement redouté de « petite vérole ».

L’hypocorisme « petite » n’est pas vraiment l’adjectif idéal pour renforcer le côté terriffiant de cette maladie, mais bon. Plus tard, losque la syphillis vint à son tour semer la zizanie dans les salles d’attente, elle reçut le nom de Grande Vérole en référence à la variole, même si les deux maladies ne se propagent pas de la même manière, cette dernière via le poxvirus tandis que la première bénéficie des ambitions carnivores d’une affreuse bactérie qui ronge des muqueuses aux os du crâne.

Même les meilleurs ont pu retenir le contraire, mais c’est bien la variole qui a été surnommée « petite vérole » et la syphilis « grande vérole », et non l’inverse.

C’est quoi, la variole ?

La variole est provoquée par un virus appelé « poxvirus ». En anglais, la variole s’appelle d’ailleurs pox. Après une période d’incubation de 7 jours, le malade est secoué de terribles frissons, saisi d’une fièvre et de délires, de vomissements et son corps se couvre de macules, puis de papules, de vésicules et enfin de pustules qui en éclatant dégagent une effroyable odeur.

Une mort rapide

En quelques jours, le malade peut décéder, et ce dans 30% des cas, ce qui fait de la petite vérole l’une des maladies les plus mortelles.

D’autres pandémies ont scarifié le fil de l’Histoire, telle la fièvre typhoïde. Si vous pensiez qu’un an de confinement, c’était déjà long, imaginez passer votre vie entière en quarantaine stricte… C’est le destin de la cuisinière assassine qui ne voulait pas se faire soigner.

3 faits étonnants sur l’insulte « moule à gaufre »

  • dans les années 1920 les malades de la vérole comencèrent à être désignées par le nom péjoratif de « moule à gaufre(s) » en références aux marques laissées par les pustules, semblables aux creux dans le fer d’un gaufrier ;
  • on retrouve « moule à gaufres » dans la plupart des volumes de la série : Le Crabe aux pinces d’or, Coke en Stock, Le Temple du Soleil, Le Secret de la licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge, Les 7 boules de cristal, L’Affaire Tournesol, Tintin au Tibet et Vol 714 pour Sydney ;
  • l’expression à adopter : le seul mot « gaufre » suffit à remplacer « idiot » et « imbécile » pour varier votre vocabulaire et surprendre vos ennemis !

Sources

SITES | https://www.cnrtl.fr/definition/gaufre | https://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_du_capitaine_Haddock | https://www.caducee.net/DossierSpecialises/infection/variole.asp

LIVRES | Dictionnaire historique de la langue française, Alain Rey, Dictionnaires Le Robert, 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.