5 Expressions belges qui n’existent pas en France

Les expressions varient en fonction des régions, et elles capturent l’atmosphère en quelques mots. Souvent, on ne peut pas en deviner la signification si on ne l’a connaît pas. Pendant mon séjour à Bruxelles, j’ai récolté quelques expressions belges parce que je trouve injuste qu’eux nous comprennent et pas nous !

1. Midi quart. En Belgique, on ne dit pas midi ET quart, pas midi quinze, mais bien « midi quart ». Exemple : On se retrouve au resto à midi quart.

2. Tu me diras quoi. C’est la grande exception : celle-ci, on l’entend en France ! J’étais d’ailleurs très surprise la première fois que je l’ai entendue, mais cette expression n’est pas cantonnée au pays des chti ! Elle signifie comme dans le film Bienvenue Chez les Ch’tis : tu me diras ce qu’il en est.

3. Le bon belge. Un bon belge est un « belge de souche » : il parle belge, voire un dialecte comme le brusseler (le dialecte de Bruxelles), qui est en voie de disparition.

L'atomium, monument architectural à Bruxelles.
Bruxelles a son propre dialecte, le Brusseler. Photo by fotografierende on Unsplash.

Merci de lire Le Détective des Mots

Découvrir 200+ étymologies surprenantes


4. A tantôt. La première fois qu’un collègue m’a dit « à tantôt » à 10h30 du matin, je me suis demandée ce qu’il allait fabriquer jusqu’à 13h ! Or, cette expression ne signifie pas « à cet après-midi » (« tantôt » désigne l’après-midi en français, mais est devenu rare et vieilli), mais plutôt « à tout à l’heure ».


Sur le même sujet : 8 Mots dont seuls les étudiants belges connaissent la signification


Et pour finir… LE tic belge :

5. Et alors. En France, on dit « et alors » dans deux contextes :

  • soit pour manifester son désintérêt. Exemple : ma tante a acheté un caniche. – Et alors ?
  • soit pour dire « et ensuite », mais je trouve pas d’idée d’exemples, donc à vous de jouer en commentaires.

J’ai l’impression qu’à Bruxelles, « et alors » signifie plutôt « pis ». Exemple : Et alors on se revoie lundi. Et alors on verra si ça a marché. Tentative d’équivalent français : Pis on se revoie lundi. Pis on verra si ça a marché. Ou tout simplement « et » ! Ce « alors » est peut-être un peu comme « du coup » en français, la plupart du temps, on peut juste l’enlever. Ce n’est que mon interprétation après avoir tenté de donner du sens à cette expression qui me surprend à chaque fois. Si vous en savez davantage, je suis curieuse de vous lire !

Non, à Bruxelles, on n’entend pas autant l’accent belge qu’on imite par chez nous en France qu’on le penserait (à vrai dire, je ne l’ai entendu que deux fois, sachant que je suis dans le centre). Et oui, les frites sont partout ( il y a même un débat sur la meilleure friterie de Bruxelles, entre Frit’Flagey et Maison Antoine ! #teammaisonantoine). En revanche, on entend là-bas :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.