Enquête privée #2 : étymologie de testicule

Les enquêtes privées, c’est le courrier du cœur étymologique des lecteurs et lectrices (appelés ici « Watsons »). Poser une question d’étymologie, obtenir une réponse personnalisée, en faire profiter les autres amateurs des langues, voilà la recette de cette rubrique.

Un particulier anonyme proposait, suite à mon article sur les grenouilles, une hypothèse sur les origines du mot « testicule » :

Le mot « tête » comporte un accent circonflexe et donc était à l’origine « testum » ou un truc du genre en latin. Puisque le suffixe -cule signifie apparemment « petit », est-ce que cela veux dire que les attributs masculins sont de petites têtes ?

Une lectrice anonyme du blog

Ç’aurait été drôle et extrêmement dérangeant, mais il se trouve que ce mot vient d’un mot latin bien différent de « tête », pour un résultat tout aussi remarquable. Quel est le rapport entre un testicule et un témoignage lors d’un procès ? Accrochez-vous, nous partons à l’époque latine !

Le testi- de testicule vient de testis en latin, qui signifie témoin (il vient de tres, trois en latin, dans le sens de tierce personne, celle qui, dans un procès, ne soutient aucune des deux parties en cause). Curieux que « testiscule » vienne du mot « trois », hein ? C’est que les Romain.es considéraient ces deux attributs masculins comme les témoins de la virilité. Ils les appelaient donc platement « témoins » : testes. Ou, pour ne pas s’embrouiller entre le témoin juridique et l’attribut viril, testiculus, auquel s’ajoute le suffixe -cule, qui veut dire « petit », ce qui nous donne… les petits témoins de la virilité ! On ne regardera plus ce mot de la même manière…

L'origine du mot testicule est surpenante.
L’étymologie du mot testicule n’est pas du tout celle qu’on attendrait…

Entre parenthèse, « tête », elle, vient du latin testa : la coquille (préférablement en argile). Eh ben voilà qui est flatteur ! Les Romain.es avaient un mot plus sérieux pour parler de têtes, caput, comme dans Caput Draconis (cf. Harry Potter à l’école des sorciers) qui a donné le mot « chef », comme dans couvre-chef. Mais comme vous l’aurez remarqué, chef a été négligé au profit de tête. Voilà ce qui arrive quand on utilise toujours une métaphore marrante au lieu du mot exact, ça finit par rentrer dans les habitudes, pis les gens qui passent après oublient que c’était une blague et enfin plus personne n’utilise le mot exact qui va se mettre en PLS dans un coin pour pleurer. En fait, ceux qui vous disent que vous avez la tête qui sonne creux font un pléonasme sans le savoir ! Marrant, non ?

Info utile

Vous pouvez solliciter une enquête privée en commentaires de la FAQ ou partout où vous suivez Le Détective des Mots :

PS : les 8 premières enquêtes vont petit à petit réapparaître sous le nouveau format d’articles individuels. « Acédie », lemon curd et « plume » seront bientôt de retour, alors ouvrez l’œil !

Sources

Les Étymologies surprises de René Garrus
Le Dictionnaire étymologique du français de Jacqueline Picoche.
https://www.cnrtl.fr/etymologie/testicule

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.