Étymologie et origine de la gaufre et ses 1001 variantes

D’où vient le mot « gaufre » ? Quand cette gourmandise a-t-elle été créée ? De quel pays vient-elle ? Cet article répondra à ces questions, et à bien d’autres encore (il y a même un bonus !).

La gaufre est une invention culinaire plus ancienne qu’on ne le penserait. Son ancêtre, l’oubli, remonte à la fin du Moyen-âge, où elle était mangée en fin de repas pour se remémorer la mort du Christ. Entre-temps, elle a fait un petit Tour d’Europe, est devenue un incontournable des goûters du mercredi après-midi et s’est déclinée en 50 nuances de recettes différentes.

Lire la suite

Bullet journal, ni calepin, ni agenda : origines et explication

Je suis à nouveau dans une phase de recherche frénétique d’idées pour aménager mon bullet journal. Aujourd’hui, nous allons donc parler de l’origine (et les différences entre eux) de bullet journal, agenda et calepin ; bref, l’indispensable pour noter ces idées qui fusent. La langue française est toujours très créative pour inventer, trouver, emprunter de nouveaux mots, et nous verrons qu’elle recourt même parfois à des figures de style, ou figures rhétoriques.

Lire la suite

Poudlard : traduction et signification

Vous trouverez ici la réponse à la question : Que veut dire « Poudlard » ? Quelle est sa traduction  en anglais ? Et surtout : ces noms ont-ils une signification ?

Vous connaissez sûrement l’ouvrage incontournable pour tout savoir sur Poudlard : L’Histoire de Poudlard (en anglais Hogwarts, a History), voici la version personnelle du détective sur l’étymologie des mots créés par J.K. Rowling !

Lire la suite

Les origines de « morceau » et « bit » ont un point commun

Il n’est pas si courant que le français, l’anglais et l’allemand s’accordent sur la création d’un mot. Eh bien en voici un exemple avec la façon de dire « petit morceau » dans ces trois langues.

L’origine du mot morceau

Commençons par le français « morceau ». Dérivé de « mors », c’est-à-dire la partie d’une bride mordue par le cheval, ils viennent tous les deux du verbe mordre. Détail important pour la suite : le « morceau » désignait à l’origine une portion de nourriture qu’on vient de mordre, à savoir une « bouchée ».

Origine de morceau et de bit
De façon très logique, morceau vient de mordre. Photo by Patrick Fore on Unsplash

La traduction de « morceau » en anglais

Maintenant, l’anglais bit, qui désigne depuis le XVIIème s. une petite unité de temps, de longueur, de nourriture… Eh bien c’est le participe passé de bite, mordre. C’est donc la même image que « morceau » !


A lire aussi : L’étymologie de nightmare est un vrai cauchemar


Et pour finir, l’allemand bisschen, est composé bissen… la bouchée (petite), de beissen : mordre et du suffixe -chen qui indique que ce qui précède est petit (comme -ette dans « maisonnette » en français) !

Alors, les langues, c’est pas si compliqué de se mettre d’accord !

Sources

https://www.duden.de/rechtschreibung/bisschen
https://www.duden.de/suchen/dudenonline/Bissen
https://www.etymonline.com/word/bit
http://www.cnrtl.fr/definition/morceau
https://www.littre.org/definition/morceau

L’origine inattendue du mot hérisson (et de sa traduction en anglais)

L’étymologie du hérisson, voilà un sujet épineux ! Son nom est limpide en apparence : un hérisson a visiblement le corps hérissé de piquants. Et pourtant, son étymologie va beaucoup plus loin ! Explications…

« Hérisson » vient de ericius en latin qui désignait une machine de guerre… ! C’était plus précisément une poutre hérissée de pointes de fer. Malin, mais pas très mignon.

Traduction de hérisson en anglais

Par comparaison, le mot anglais pour hérisson, hedgehog, suit une toute autre logique. Ce mot est composé de hedge, la haie, où le hérisson aime se tapir, et de hog, le cochon sauvage, en référence à son museau semblable à un groin ! J’aime bien appeler ce genre de mots des mots-mode-d’emploi, car tout est dans le nom !

 

https://unsplash.com/photos/iJ9o00UeAWk

Le hérisson a une origine latine stupéfiante pour un petit animal aussi mignon. Liudmyla Denysiuk

sources :
Dictionnaire historique de la langue française, Alain Rey, 2016
https://www.etymonline.com/word/hedgehog


💬 Pour commenter, c’est facile, il suffit d’indiquer un pseudo et de valider ! Pas besoin de renseigner d’e-mail ou de site web (sauf si vous voulez être averti quand quelqu’un répond à votre commentaire, par exemple si vous me posez une question !).

Origine du mot mermaid

D’où vient le mot mermaid ? Est-ce qu’il y a vraiment « mer » dans mermaid?

Origine du mot « mermaid »

Mermaid, apparu au XIVème s., est un joli mot valise composé de mere (Middle English) : la mer ou le lac, et de maid : la jeune femme. Ce qui donne donc « jeune fille de la mer ».

L’amour des Anglais pour les sirènes

Une particularité typiquement anglaise est que la sirène a été le symbole le plus utilisé sur les enseignes de tavernes et d’auberges dès le XVème s. De fait, une mermaid pie était, dans les années 1660, un porcelet cuit entier dans une tourte. De quoi faire un repas sain et équilibré ! L’inspiratrice de cette mode marketing ?

La Mermaid tavern à Bread Street, Cheapside à Londres, qui était un véritable club politique. Ses habitués s’étaient même donnés le surnom pompeux de « Fraternité des gentilshommes siréniaques » (Fraternity of Sireniacal Gentlemen), dont fit partie Sir Henry Neville, potentiel auteur des œuvres de Shakespeare, rien que ça.

Enseigne dorée en forme de sirène.
L’origine du mot mermaid, symbole adoré des Anglais. Photo by Nick Karvounis on Unsplash.

La sirène en poésie

Pour clore ce billet sur une note poétique, cette taverne a inspiré l’un des grands poètes anglais, dont témoigne cet extrait d’un poème de mon chouchou, le poète romantique John Keats :

Ames de poètes morts et disparus,
Quel Elysée avez-vous connu,
Riante campagne ou caverne moussue,
Plus raffiné que la Taverne de la Sirène?
Souls of poets dead and gone,
What Elysium have ye known,
Happy field or mossy cavern,
Choicer than the Mermaid Tavern?
Vers sur la Taverne de la Sirène (1818), John Keats (1795-1821) Lines on the Mermaid Tavern (1818), John Keats (1795-1821)
Fenêtres à sirènes sur façade
La sirène est un ornement utilisé en architecture. Photo by Irina Grotkjaer on Unsplash

Sources

https://www.etymonline.com/word/mermaid
https://en.wikipedia.org/wiki/Mermaid_Tavern
https://www.persee.fr/doc/rnord_0035-2624_1996_num_78_315_5120_t1_0390_0000_3

Ce mot anglais qui n’existe pas en français : « Jot »

Traduction de jot

Pourquoi jot n’a-t-il pas d’équivalent en français ? Parce que ce verbe signifie : noter mais en plus vite, pas forcément de façon aussi inspirée que dans « jeter sur le papier », mais pas forcément de façon illisible comme dans « griffonner ». Là où il nous faut cinq expressions et une image métaphorique avec « jeter sur le papier »…

Scoop : le lancer d’idées sur surface papiriforme devient enfin une discipline olympique (Le Monde, quinze juin de l’An 3056). Nota Bene : Ceci est une fausse citation.

… En anglais, pas de métaphore, mais un clin d’œil à la Grèce antique.

Origine du mot

Le verbe jot a indubitablement été créé par un lettré anglais, car ce petit mot vient de la lettre grecque  iota. Elle a donné notre i, et le i anglais (prononcé /ai/, mais pas toujours, assez rarement en fait, presque jamais quoi…).

Sur le même sujet : Bullet journal, ni calepin, ni agenda, origines et explication

https://unsplash.com/photos/8fQ-k_Wd9yU?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText

« Jot » : un verbe anglais qui mériterait une place en français, définition et étymologie. Estée Janssens

« Quel rapport avec la choucroute ? » me direz-vous, et ça faisait longtemps que vous n’aviez pas mis votre grain de sel dans une explication étymologique. Aussi tordu que cela puisse paraître, le lien est le suivant : le iota est la plus petite lettre de l’alphabet grec et est souvent associé à une chose insignifiante, à un détail sans importance. Jot transmet donc avec « grèce-ieuseté » l’idée de griffonner un petit rien.

Dernière mise à jour : 03/09/19


💬 Pour commenter, c’est facile, il suffit d’indiquer un pseudo et de valider ! Pas besoin de renseigner d’e-mail ou de site web (sauf si vous voulez être averti quand quelqu’un répond à votre commentaire, par exemple si vous me posez une question !).

source :
https://www.etymonline.com/word/jot