L’origine du mot guimbarde et une playlist

Quelle est l’étymologie de la guimbarde, et comment l’appelle-t-on en anglais ? Cet article répond à ces deux questions. Je vous propose aussi une petite playlist pour (re)découvrir la face cachée de la musique classique, et les heures de gloire de la guimbarde.

Quel est le lien entre une vieille voiture, une mauvaise guitare et une guimbarde ? Ce dernier instrument se joue coincé dans la bouche, avec l’index, et fait un « doïiing doïiing » reconnaissable entre tous. Eh bien figurez-vous qu’en anglais il s’appelle jew’s harp, c’est-à-dire une harpe juive. Comment cela se fait-il ?!

Étymologie de « guimbarde », et de sa traduction anglaise

Le nom anglais vient du fait que ce sont des marchands juifs qui ont importé la guimbarde en Angleterre. Pour ce qui est du nom français, la guimbarde, vous allez deviner facilement : une vieille guitare aux cordes qui font « blonk et reblonk » et une vieille voiture qui cahote du capot aux pneus sont désignées par le doux nom de (vieille) guimbarde. Eh oui, la guimbarde est un nom péjoratif et implique l’idée de « sauter de travers », et d’ailleurs, en provençal, guimbard signifie « boiteux » (P. Guiraud) !

Petite histoire en musique des instruments insolites

La guimbarde existe depuis longtemps. Sa forme monobloc en bambou, la plus ancienne, se retrouve depuis des temps immémoriaux en Asie et en Océanie. Tandis que la guimbarde en deux parties, avec la languette qui vibre fixée sur un cadre, est celle qu’on retrouve majoritairement en Europe. C’est de cette dernière que nous allons parler, et dont je vous ai déniché une performance très sympa.

Histoire que la guimbarde ne se sente pas trop seule, nous allons faire un petit tour des instruments de musiques marrants à travers les époques de la musique occidentale.

L’époque baroque (XVIIè s-mi-XVIIIè s.)

Où l’on apprenait à jouer du cornet à bouquin en cours de musique

C’est à cette époque que la guimbarde à bouche a eu brièvement son heure de gloire Certains compositeurs n’avaient pas peur d’expérimenter avec TOUS les instruments qui existaient ou apparaissaient à ce moment-là (rien de plus exotique dans un concerto que le… violon inventé au XVIe s. !).

Sultan Violon, un Avorton, un Pygmée, se met en tête d’en vouloir à la Monarchie universelle. Non content de l’Italie son partage, il se propose d’envahir les Etats voisins […] Les deux Acolytes de Sultan Violon s’appelaient Messire Clavecin et Sire Violoncel. Il se les était associés pour tempérer son piquant, dont sans eux la pointe se ferait trop sentir, semblable au Sel ou à l’Epice, qui doivent, pour assaisonner, faire qu’on ne regrette pas qu’ils manquent, mais ne pas trop faire apercevoir de leur présence.

Défense de la Basse de Viole contre les entreprises du. Violon et les prétentions du Violoncelle. Hubert Le Blanc, docteur en droit, Paris 1740.

Un instrument emblématique de l’époque baroque, qui est ensuite tombé dans l’oubli, est le cornet à bouquin. Pour le découvrir, rien de mieux que d’écouter Francesco Rognoni Taeggio (1570-1626) et sa diminution du madrigal « Io son ferito » de Giovanni Pierluigi da Palestrina.

L’époque classique (mi-XVIIIè s.-début XIXè s.)

Où les grandes personnes jouaient avec des appeaux à coucou et des triangles

On peut citer, dans la famille des compositeurs classiques, Leopold Mozart, le papa de vous-savez-qui (non, pas celui-là, l’autre) et sa célèbre « Symphonie des jouets ». 

A lire aussi : Origine du prénom Wolfgang (Mozart était-il un voleur ?)

Un concerto pour grenouille, euh… guimbarde

Allez, défroissez-vous les oreilles, je vous ai trouvé… un concerto classique pour guimbarde, le Concerto pour guimbarde, mandoline et orchestre en mi majeur, III, Final, Tempo Di Menuet, de Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809).

Wait for it! Il faut absolument que vous écoutiez à 2’36 le petit son sautillant comme une grenouille qui glisse sur une savonnette et tombe de son nénuphar, ça vaut le détour, et ça refera votre journée !

Sources

http://www.cnrtl.fr/definition/guimbarde
http://data.bnf.fr/16699042/giovanni_pierluigi_da_palestrina_io_son_ferito__h_xxiii__179/
http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/ornement-musique/
http://www.cnsmd-lyon.fr/wp-content/uploads/2018/06/Musique-de-la-Renaissance-W.-Dongois.pdf
https://www.universalis.fr/encyclopedie/guimbarde/
Défense de la Basse de Viole contre les entreprises du. Violon et les prétentions du Violoncelle. Hubert Le Blanc, docteur en droit, Paris 1740. https://www.greatbassviol.com/treat/leblanc.pdf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.